Articles

Urticaire : quelles approches complémentaires ?

publié le 17/10/2022 - Rédigé par Lucile de La Reberdière
Urticaire : quelles solutions naturelles ?

Fréquente et le plus souvent bénigne, l’urticaire est difficile à supporter, tant physiquement que psychologiquement. Comprendre ses mécanismes permet de mieux s’en prémunir, et s’appuyer sur les approches naturelles aide à diminuer ses symptômes et son impact sur la vie quotidienne.


L’urticaire se caractérise par une inflammation de la peau qui entraîne des plaques rouges et de fortes démangeaisons. Elle peut être causée par différents facteurs, généralement de nature allergique, comme la prise de certains médicaments ou les allergies alimentaires. Sa forme aiguë apparaît brutalement et disparaît spontanément en quelques heures à quelques jours. L’urticaire chronique se manifeste par poussées qui évoluent sur au moins plusieurs semaines et peuvent revenir durant des années, voire toute la vie durant. Son retentissement sur la vie sociale et personnelle est majeur, générant parfois un état dépressif qu’il est essentiel de soulager au même titre que les symptômes de l’urticaire eux-mêmes.

Une intolérance à l’histamine

L’inflammation cutanée survient en raison d’une surexcitation des mastocytes, des globules blancs localisés dans la peau et les muqueuses. Ils produisent alors une quantité plus importante de médiateurs inflammatoires, dont l’histamine. Ce sont eux qui vont provoquer l’inflammation. Voilà pourquoi le traitement de première intention de l’urticaire chronique repose le plus souvent sur des médicaments antihistaminiques destinés à atténuer les démangeaisons, à contenir les poussées et à limiter les prurits qui pourraient s’infecter à force de gratter. Divers facteurs sont responsables d’une urticaire allergique : l’ingestion de médicaments comme l’aspirine ou des antibiotiques, mais aussi la prise d’aliments comme les crustacés et les fraises, sans oublier les additifs alimentaires et les substances telles que le latex ou certains produits ménagers. Le stress, l’exposition au chaud, au froid ou à des vibrations fortes, notamment durant une activité physique, peuvent en revanche déclencher une urticaire non allergique. Si l’éruption cutanée s’étend dans la gorge, on parle d’œdème de Quincke, une complication dangereuse à éviter absolument.

Les solutions naturelles

La naturopathie apporte un soutien de fond à l’urticaire chronique grâce à des solutions naturelles comme l’aromathérapie. L’huile essentielle de lavande vraie et l’huile essentielle de camomille romaine possèdent une action anti-inflammatoire et antibactérienne qui calme le besoin de se gratter et évite la surinfection. On pourra diluer 2 gouttes de camomille romaine dans 5 gouttes d’huile d’huile végétale d’amande douce, à appliquer deux à trois fois par jour sur la zone de l’urticaire. L’apithérapie réserve également des remèdes puissants pour venir à bout d’une urticaire persistante et pour limiter les crises. Parmi les trésors de la ruche, la propolis joue un rôle anti-inflammatoire, antihistaminique, antalgique et cicatrisant. Riche en polyphénols et en antioxydants, la propolis est utilisée depuis des siècles comme anti-infectieux, à l’instar du vinaigre de cidre qui s’emploiera, lui, en compresses sur la zone touchée. La naturopathie pourra, en outre, aiguiller vers une gestion émotionnelle de l’urticaire chronique avec une prise en charge psychologique et/ou la pratique de la sophrologie, de l’hypnose ou encore de la médiation de pleine conscience pour accepter son corps et apaiser les pensées négatives.


Trouver un naturopathe près de chez moi
Trouver un aromathérapeute près de chez moi
Problèmes de peau