Articles

Burn out : en télétravail aussi

publié le 19/04/2021 - Rédigé par Lucile de La Reberdière
Burn out : en télétravail aussi

Entre isolement, sollicitations numériques, vie de famille et anxiété généralisée, le télétravail transformerait n’importe qui en Cocotte-Minute prête à exploser. Adopter l’aromathérapie et suivre quelques conseils de psy peut aider à ne pas se laisser déborder.


Si travailler ponctuellement de chez soi peut aider à limiter la fatigue et prévenir le burn out, à haute dose, le télétravail génère une autre forme de stress, surtout lorsqu’il est imposé. En faisant se chevaucher vie professionnelle et vie personnelle, le bureau à domicile entraîne un surcroît d’activité, des troubles de la concentration, des troubles du sommeil et un épuisement difficile à identifier. Voici quelques astuces simples pour éviter le surmenage et son engrenage.

La routine protège la vie privée

Le burn out est le fruit d’un processus de perte d’énergie et de perte de sens. Il s’installe sur une période de stress chronique et de résistance physique et psychique, non compensée par un soutien hiérarchique. Isolement et absence de reconnaissance entraînent un épuisement qui entre dans la catégorie des risques psychosociaux les plus courants. À ce trop-plein s’ajoute un confinement qui, loin de les réduire, renforce les sollicitations. Immixtion des tâches dans l’espace intime, multiplication des interactions à distance, incertitudes autour de la crise, le télétravail crée un sentiment d’invasion et de solitude. Pour contrer cette confusion, les psychologues recommandent d’aménager autant que possible son temps et son espace professionnels. Respecter des horaires et des pauses réguliers, instaurer un rituel journalier comme aller marcher vingt minutes avant de démarrer le matin, se réserver un coin bureau fixe, aérer la pièce et échanger de manière informelle avec ses collègues permettra de garder le lien avec le réel et l’utilité de son activité.

Les odeurs pour ne pas perdre le fil

L’aromathérapie apporte un soutien émotionnel et nerveux pas si anodin. Pour se concentrer, on peut s’appuyer sur l’huile essentielle de menthe poivrée. Tonique et stimulante, elle aide en cas de coup de barre l’après-midi – à prendre sur un comprimé neutre ou une cuillère de miel. Diffusée dans l’espace de travail à la maison, l’huile essentielle de citron est intéressante car elle purifie et rafraîchit l’air ambiant. Elle active les capacités de mémorisation et de prise de décision. On peut également l’appliquer sur le plexus solaire, diluée avec quelques gouttes d’huile de sésame. En période d’examens ou en cas d’entretien sur Zoom, l’huile essentielle de laurier noble donne du courage, soutient la confiance en soi et aide à gérer le trac, même en visioconférence ! Elle se dépose et se respire au creux du poignet. Enfin, les pauses méditation entre deux réunions seront plus profondes grâce à l’huile essentielle de lavande fine diffusée à l’intérieur.

Source
• Working anytime, anywhere: The effects on the world of work, International Labour Organization
https://www.ilo.org/global/publications/books/WCMS_544138/lang--en/index.htm


Trouver un aromathérapeute près de chez moi
Burnout