Articles

Si j’avais su ! L’ostéopathie au service des femmes : un livre qui fait du bien

publié le 07/06/2021 - Rédigé par Lucile de La Reberdière
Si j’avais su ! L’ostéopathie au service des femmes : un livre qui fait du bien

Ostéopathe et chroniqueuse pour l’émission de télévision La Maison des Maternelles depuis plus de dix-huit ans, Catherine Rybus signe un livre à offrir à toutes les femmes et les jeunes filles autour de soi.


À la fois didactique et féministe, l’ouvrage détaille les bienfaits de l’ostéopathie pour les maux féminins et démontre que ces derniers ne sont pas une fatalité. Non, les femmes ne sont pas obligées de connaître des règles ou un accouchement douloureux. Un livre clair, mordant et réjouissant pour prendre son corps et sa santé en main.

Une vision mécanique et énergétique

Comme l’acupuncture, le magnétisme ou la somatopathie, l’ostéopathie se branche sur le MRP, le « Mouvement Respiratoire Primaire ». C’est lui qui assure la circulation énergétique à travers tous les fascias du corps. Son passage, comme le ressac des vagues, évacue naturellement les tensions dans un mouvement doux et régulier qui s’effectue tout seul quand le corps est en bonne santé. Capté par l’ostéopathe qui pose longuement ses mains sur le crâne, le MRP entretient une belle vitalité. Lorsqu’un blocage freine son flux, toute l’énergie vitale est empêchée. Des troubles ostéo-articulaires, viscéraux, psychologiques et, souvent, gynécologiques peuvent alors apparaître. De l’hypofertilité à la grossesse, en passant par le post-partum et la ménopause, l’ostéopathe soulage les douleurs, les crispations et les mauvais vécus, conscients ou non, qui verrouillent l’utérus, la vessie, le vagin ou les ovaires.

Sororité en cabinet

Au chapitre « maternité » : adhérences, fibromes, adénomyose, troubles hormonaux peuvent freiner la fertilité. L’ostéopathe constitue alors un allié précieux pour relâcher les tensions, stimuler l’ovulation, soutenir le fonctionnement optimal de l’appareil reproducteur ou simplement discuter. L’ostéopathie aide aussi pendant la grossesse et après l’accouchement. Douleurs pendant les rapports sexuels, rééducation périnéale mais aussi règles douloureuses, hémorroïdes, maltraitance gynécologique, endométriose, syndrome des ovaires polykystiques (SOPK) : l’ostéopathie aide les femmes à se libérer de nombreux maux et de certains mots, à commencer par cette idée tenace que leur douleur est « normale ».

À lire
Si j'avais su ! L'ostéopathie au service des femmes, de Catherine Rybus, éd. Leduc.S Pratique, 232 p., 17 €.
 


Trouver un ostéopathe près de chez moi
Grossesse
Troubles féminins