Articles

9 choses à savoir sur la maladie de Lyme

publié le 06/07/2021 - Rédigé par Lucile de La Reberdière
9 choses à savoir sur la maladie de Lyme

Pathologie infectieuse qui peut se déclarer à la suite d’une piqûre de tique infectée par la bactérie Borrelia burgdorferi sensu lato, la maladie de Lyme inquiète quand revient l’été. Campeurs, agriculteurs, forestiers en sont fréquemment victimes, et le risque ne se limite pas aux balades en forêt. Rappels utiles et conseils naturels pour se protéger facilement.


1- En 2019, la France a enregistré plus de 50 000 nouveaux cas de maladie de Lyme contre 5 000 cas en 2005.

2- En 2016, selon Santé publique France, 35 % de la population métropolitaine n’en avait encore jamais entendu parler.

3- Les tiques sont des acariens prenant leur repas sanguin sur des animaux (campagnols, mulots, écureuils). L’homme est un hôte accidentel.

4- Une piqûre par une tique infectée se reconnaît au cercle rouge qui apparaît dans les semaines qui suivent. Il s’agit d’un « érythème migrant » qui constitue 95 % des cas d’infection. Il est recommandé de se rendre chez son médecin traitant qui prescrira une cure d’antibiotiques pendant deux à trois semaines. En l’absence de traitement, la bactérie se propage et d’autres symptômes peuvent apparaître, des mois voire des années plus tard : troubles neurologiques, douleurs articulaires ou musculaires.

5- Les tiques vivent dans les forêts de feuillus, les sous-bois, les prairies et sont peu fréquentes dans les forêts de conifères. Elles sont présentes également dans les parcs en ville et les jardins privés. En revanche, la tique ne se rencontre pas en haute montagne ni dans les zones très sèches ou inondables, et elle n’a jamais été mise en évidence dans les DOM-TOM. Il convient d’être prudent tout au long de l’année en cas de climat doux et humide comme en Bretagne.

6- La borréliose de Lyme n’est pas contagieuse entre êtres humains, ni par contact avec des animaux ou par piqûre d’autres insectes.

7- Lors des activités de plein air, il est recommandé de porter des vêtements clairs à manches longues. On peut aussi s’enduire d’une huile de massage à l’arnica.

8- En cas de piqûre, il est important de retirer la tique le plus rapidement possible afin d’éviter la transmission de la bactérie. Le risque de transmission augmente avec le temps d’attache dans la peau. Il est préférable d’utiliser un crochet à tique, disponible en pharmacie, ou une pince à épiler, il ne faut pas arracher la tique avec les doigts.

9- Sous forme de tisanes ou de teinture-mère, la cardère est intéressante pour s’attaquer à la bactérie grâce à ses propriétés antibiotiques et antibactériennes. Elle renforce le système immunitaire et stimule l’élimination par les émonctoires. Elle est contre-indiquée pour les femmes enceintes.

Source
• Borréliose de lyme, Santé publique France
https://www.santepubliquefrance.fr/maladies-et-traumatismes/maladies-a-transmission-vectorielle/borreliose-de-lyme/la-maladie/


Trouver un phytothérapeute près de chez moi
Immunité