Articles

Bien respirer, ça s'apprend

publié le 05/11/2018
Bien respirer, ça s'apprend

Notre manière de respirer révèle notre état de santé profond. Une bonne raison pour s’y arrêter quelques instants, non ? Redécouvrir sa respiration pour améliorer sa santé, gérer la fatigue, le stress et les émotions, c’est tout l’objectif du petit livre "Respire" de Yael Bloch, adepte du yoga.


La respiration vous accompagne depuis votre premier souffle, à la naissance. À chaque instant, vous inspirez et expirez spontanément sans y penser. Une prouesse de votre organisme, qui a poussé la sophistication à déléguer ce mécanisme vital au système nerveux autonome. La respiration est d’ailleurs un phénomène physiologique à la fois inconscient et contrôlable. Il est en effet possible d’agir sur le souffle pour le suspendre ou lui donner de l’amplitude, comme le préconise le yoga depuis des millénaires pour prendre soin de sa santé.

Les trois étages de la respiration

Saviez-vous que nous n’avions pas une, mais trois respirations ? Abdominale, elle gonfle le ventre comme un ballon et décongestionne les organes internes, facilitant la digestion. C’est la respiration des bébés, celle que l’on doit privilégier au quotidien mais que l’on a oubliée à force de blocages physiques et barrières psychologiques.

Thoracique, elle soulève les côtes, apporte le souffle dans le dos et libère la cage thoracique. Enfin sous-claviculaire, elle emplit d’air la partie haute des poumons, une zone trop souvent oubliée. Après une explication du mécanisme du souffle, le livre Respire vous fera découvrir des exercices tellement simples que seuls un gros coussin et une couverture suffiront... pour vous envoler.

Le prâna, ce soupir d’extase

L’auteure, Yael Bloch, délivre ici bien plus que des astuces détente. Formée aux États-Unis et à l’École française de yoga, elle partage une philosophie largement puisée dans les connaissances yogiques et ayurvédiques de l’Inde.

Amplifier en douceur sa capacité pulmonaire naturelle permet des bénéfices quasi immédiats : meilleure oxygénation des tissus, apaisement, diminution du stress et meilleure résistance aux émotions négatives. Sur un plan plus subtil, l’apport du prâna (« air », en sanskrit) se traduit par une ouverture sur la vie et une plus grande joie d’exister.

Positions tirées du yoga comme la « posture de l’enfant », respiration alternée d’une narine à l’autre, respiration prânique ou chant vibratoire du « Om »... : retrouvez tous les mouvements pour adopter une bonne respiration – et, au contraire, ceux à éviter !

Respire, de Yael Bloch, éd. La Plage, 72 p., 9,95 €.


Camille Dubois


Trouver un professeur de yoga près de chez moi