Articles

Système immunitaire : les clés d’un hiver au top !

publié le 21/11/2019 - Rédigé par Lucile de La Reberdière
Système immunitaire : les clés d’un hiver au top !

Mieux que les solutions contre les tracas du froid, il y a les bons gestes pour se prémunir des agressions saisonnières. En médecine traditionnelle chinoise (MTC), l’hiver se prépare dès l’automne avec une règle d’or : protéger la rate et les reins.


Garant du mécanisme de défense de l’organisme contre la maladie, le système immunitaire est un capital hérité à la naissance, qu’il est possible de renforcer pour préserver sa santé. S’il nécessite d’être soutenu tout au long de l’année, ce dernier a particulièrement besoin d’un coup de pouce durant l’hiver. Le froid, l’humidité et le manque de lumière affaiblissent les barrières naturelles du corps. Pour contrer les virus et les bactéries, il n’y a pas de secret : il faut booster son immunité.

Renforcer la rate

L’organe est le premier impacté par l’humidité de la saison froide. Lorsque la rate est dans sa force, elle fait monter l’énergie aux orifices supérieurs : le nez, la bouche. Lorsqu’elle est affaiblie par un climat humide ou des vêtements mouillés, ces zones se troublent. On voit alors apparaître aphtose, éructations, ronflements, baisse de l’acuité visuelle, diarrhées. Avec le pancréas, c’est elle qui alimente le corps en énergie, comme en sang, et la médecine traditionnelle chinoise relie ces deux organes à l’élément Terre. Ces symptômes sont alors le signe que l’énergie est mal distribuée. Pour prendre soin de sa rate, il est recommandé d’éviter les aliments « humides » tels que le fromage, la viande et les sucreries mais également de s’ancrer à la terre en troquant le smartphone contre une marche en pleine nature, et en protégeant la nuque et le haut du dos avant de sortir car ils sont les portes d’entrée du froid.

Tout miser sur une bonne circulation

Avant et pendant l’hiver, différentes astuces permettent de soutenir une bonne circulation du sang car c’est lui qui conduit l’énergie et évite les affaiblissements saisonniers. Pour que cela circule, il faut du mouvement et pour qu’il y ait mouvement… il faut suffisamment d’énergie. En somme, pour doper sa vitalité, il faut un stock suffisant d’énergie. En médecine traditionnelle chinoise, son réservoir est placé dans les reins. Au quotidien, on pourra chouchouter la zone avec une bouillotte, faire bien attention à la couvrir serrée avant chaque sortie. Sur le plan alimentaire, on mange chaud, on mise sur les fruits de mer et on abuse du gingembre. L’étirement des lombaires permet aussi de soutenir le méridien du rein : assis au sol, jambes tendues, penchés vers l’avant, les bras essaient de toucher les pieds. Rester quelques instants dans cette posture très relaxante qui ouvre à la méditation. Les reins aiment le cocooning, profitons-en pour passer plus de temps chez soi.


Trouver un praticien en médecine traditionnelle chinoise près de chez moi
Immunité
Troubles de la circulation