Articles

Insomnies : dis-moi à quelle heure tu te réveilles, je te dirai qui tu es

publié le 15/11/2021 - Rédigé par Lucile de La Reberdière
Insomnies : dis-moi à quelle heure tu te réveilles, je te dirai qui tu es

Vous vous réveillez toutes les nuits à la même heure ? La médecine traditionnelle chinoise connaît sûrement l’explication.


Nous dormons une heure et demie de moins qu’il y a cinquante ans ! Selon l’association France Insomnie, 30 % des Français seraient insomniaques et 10 % d’entre eux souffriraient d’une forme sévère. Un mal invisible, confiné dans la chambre à coucher, qui coûte chaque année deux milliards d’euros à l’assurance maladie. Les troubles du sommeil revêtent plusieurs formes, des difficultés d’endormissement aux réveils nocturnes en passant par le sommeil agité. En médecine traditionnelle chinoise, ils proviennent d’une seule et même cause : le déséquilibre du chi, l’énergie vitale qui régule les cycles yin-yang de la nature (y compris la nôtre).

Le calme empêché

En médecine chinoise, le temps du sommeil est indissociable de l’activité diurne, et inversement. La journée est dite « yang », car elle est – par essence – solaire, dynamique, chaude, mobile. La nuit est dite « yin » en raison de son caractère froid et immobile. Ces deux énergies entretiennent une relation d’interdépendance permanente. Elles ne s’opposent pas, mais se nourrissent l’une l’autre. On considère que le repos correspond à l’intériorisation du mouvement yang qui se résorbe, retourne à sa source pour y puiser la force de rejaillir le lendemain. Quand l’agitation du jour prend trop de place, le chi ne peut pas trouver le chemin de sa propre profondeur. L’abandon n’arrive pas et la fatigue s’accumule. Pour aider le corps et l’esprit dans cette danse, certaines précautions sont de mise, comme éviter les aliments tonifiants au dîner (condiments, alcool, viande rouge) et privilégier les plantes apaisantes comme la camomille. Le qi gong aide à éliminer les pensées et les émotions devenues inutiles en les dirigeant vers la terre. Comme une douche énergétique, la pratique fait le ménage dans l’esprit, ancre le corps et développe la gratitude, un ingrédient important pour accepter sa vie quelle qu’elle soit aujourd’hui et lâcher prise.

Le cadran des émotions

Dans le règne du yin, si le réveil nocturne représente un sursaut du yang, il est bien sûr possible de rétablir l’équilibre en identifiant l’organe responsable de la rupture du rythme. Grâce à la chronobiologie de la médecine traditionnelle chinoise, nous savons qu’un réveil entre 1 h et 3 h du matin est souvent imputable au foie, qui filtre et détoxine. Y a-t-il une impatience, un ressentiment difficile à évacuer ? Entre 3 h et 5 h, le poumon est concerné, un organe qui oxygène les cellules et la peau. Y a-t-il un sentiment d’abattement, d’étouffement ? Entre 5 h et 7 h vient le moment du gros intestin, chargé d’éliminer les déchets. Un réveil à cette heure-ci peut révéler un problème de digestion, mais aussi une difficulté à sortir de schémas anciens. Et avant minuit, c’est la vésicule biliaire qui parle. Faites votre bilan énergétique avec un praticien de médecine traditionnelle chinoise et découvrez dix conseils pour mieux dormir sur franceinsomnie.fr.


Trouver un praticien en médecine traditionnelle chinoise près de chez moi
Sommeil