Articles

Côlon irritable : soyons précis

publié le 14/12/2020 - Rédigé par Lucile de La Reberdière
Côlon irritable : soyons précis

Parmi l’une des premières causes d’absentéisme au travail, le syndrome du côlon irritable ou « colopathie fonctionnelle » révèle l’hypersensibilité grandissante de nos intestins malmenés. S’il est possible de soigner son côlon simplement en modifiant son régime alimentaire, manger plus sainement ne suffit pas. Il faut l’alimentation adaptée.


Contrairement à la maladie de Crohn ou la colite ulcéreuse, le syndrome du côlon irritable n’est pas une maladie intestinale. Pas d’inflammation grave des tissus, pas de dysbiose, pas de parasite, pas de risque de cancer colorectal. OK, médicalement, il n’y a pas lieu de s’inquiéter. D’ailleurs, les médecins diront souvent « détendez-vous » ou « prenez le temps de manger », prescrivant quelques laxatifs ou anti-diarrhéiques qui n’arrangeront rien en irritant davantage la flore. Causé par une plus grande perméabilité viscérale, le trouble serait surtout fonctionnel et sans traitement. Décourageant ? On est d’accord. Pourtant, une approche alimentaire spécifique se montre efficace dans une majorité de cas.

Éviter l’agression

Tous les intestins irritables ne le sont pas à cause des mêmes aliments. Mais ce que l’on a observé, c’est que les responsables de ces maux de ventre contiennent tous des glucides et que le seul fait de les éviter soulage dans 75 % des cas. Entendons-nous bien : à ce stade, on ne parle évidemment plus des sucres raffinés, à bannir à vie. Ici, les agresseurs se cachent dans de nombreux aliments sains mais composés de sucres fermentiscibles. Baptisés FODMAPs comme « fermentiscibles oligosaccharides, disaccharides, monosaccharides et polyols », ces sucres à chaînes courtes sont particulièrement difficiles à digérer. Résultat, ils arrivent quasi entiers dans l’intestin où ils pourrissent et fermentent, générant douleurs, gaz, ballonnements, constipation ou diarrhée. Pour les contourner, traquez entre autres les pommes, poires, mangues, figues ou jus de fruits, le miel, les laitages (surtout les fromages à pâte molle), l’ail, l’oignon, les crucifères, la grande famille des légumineuses, le blé, le seigle, tous les alcools, certaines verdures comme le pissenlit et la chicorée. Le régime sans FODMAPs représente actuellement le seul moyen d’identifier les nuisibles, tout en mettant le système intestinal au repos. Un naturopathe ou un diététicien pourra vous accompagner dans cette diète progressive pour un bien-être durable.

Et si c’était un Sibo ?

Grâce au témoignage drôle et sans tabou de la journaliste Dora Moutot, on a découvert un autre dysfonctionnement intestinal propre aux hyperballonnés. Flatulences, douleurs abdominales, dyspepsie, fatigue, éructations, épisodes de diarrhée et de constipation pouvant s’alterner : les symptômes du Sibo (Small Intestinal Bacterial Overgrowth) ressemblent fortement à ceux de l’intestin irritable au point que les spécialistes anglo-saxons affirment que les patients touchés par une colopathie souffriraient en réalité du Sibo. En France où l’on commence seulement à s’y intéresser, les avis sont plus nuancés. La diététicienne et nutritionniste, Véronique Liesse, souligne ainsi une différence de localisation. Si le syndrome de l’intestin irritable concerne la partie basse du côlon, le Sibo concerne l’intestin grêle au-dessus. « Dans un Sibo, on aura des ballonnements juste après un repas tandis que, pour le syndrome, ça sera un peu plus tardif » précise-t-elle, ajoutant « le syndrome est très lié à l’aliment, tandis que le Sibo survient avec n’importe quel aliment absorbé. La mécanique n’est pas la même. Le syndrome cache un déficit enzymatique qui affecte la façon dont on digère l’aliment, alors que le Sibo est un problème bactérien ».

À lire
Plus jamais mal au ventre - Le régime Fodmaps, de Pierre Nys, éd. Leduc.S, 334 p., 18 €.
A fleur de pet - Le 1er livre sur la maladie des hyperballonnés qui ont le microbiote à l’envers, de Dora Moutot, éd. Guy Trédaniel, 356 p., 22 €.


Trouver un diététicien près de chez moi
Trouver un naturopathe près de chez moi
Maux de ventre